Astuces

8 astuces pour photographier ses enfants

Avoir de chouettes photos de ses enfants, nous en avons tous envie, mais comme moi vous avez probablement réalisé que ce n’est pas si simple que ça.

C’est pour cela que j’ai voulu écrire cet article et vous donner 8 astuces que j’utilise moi-même pour les séances Famille Heureuse. Je les ai bien entendus adaptés pour que vous puissiez les utiliser sans besoin de connaissances techniques !

Choisir son moment, et laisser le jeu evoluer.

Stéphane et Lou durant leur séance Famille Heureuse à Montgeard

[et_bloom_locked optin_id=”optin_1″]

Vous n’avez pas besoin d’un appareil photo dernier cri, mais d’énergie et de bonne humeur.

Une belle complicité entre deux soeurs. Du jeu et pas de prise de tête... comme j'aime ! 1: CHOISIR SON MOMENT
Vous souhaitez faire une mini-séance photo avec vos enfants ? Votre appareil vous démange ?
Et bien il va très probablement falloir attendre un peu, parce que si votre petit à faim parce que c’est le goûter, et que vous lui dites, “la photo d’abord, le goûter ensuite !” vous allez vous faire un ennemi.
Habituellement, les enfants sont à fond entre 9 h  et 10 h  le matin, ou entre 15 h  et 17 h, suivant les horaires de sieste.

La sieste : il va de soi qu’il faut viser entre celles-ci, idéalement environ 1 heure avant, au moment où ils ont encore de l’énergie, mais seront bien fatigués ensuite pour dormir et vous laisser profiter de votre petit café tranquille  décharger vos photos sur l’ordinateur !

ASTUCE : dès le premier signe de fatigue, arrêter la mini-séance. C’est eux qui décident au final, et il vaut mieux ne pas leur donner l’impression que la photo est une corvée. Il y aura d’autres occasions. Mieux vaut perdre la bataille et “gagner la guerre”.

Papa et petite fille suspendue par les pied. Rire.2: JOUER, proposer des activités toutes simples, où vous savez que vos enfants s’amusent. On ne fait pas des photos façons ciment ici, mais des portraits d’enfants pleins de vie. Expliquez leur que vous allez jouer ensemble et que vous ferez quelques photos. Faire une course, jouer a chat, faire tourner sa robe, château de sable, pâtisserie, jardinage… peu importe l’activité, mais il faut le faire à fond ! Des activités où vos enfants seront seuls bien sûr, mais également avec leur papa ou maman, frère et sœur. N’hésitez pas également à poser votre appareil photo de temps en temps et à prendre 30 secondes pour jouer avec eux.

Façon lapin : trouvez une pente et placez-vous en bas de celle-ci. Demandez à vos enfants de descendre la pente en courant. Félicitez-les, et faites-les remonter (oui oui, on les fatigue un peu aussi). Maintenant, demandez leur de descendre la pente, comme s’ils étaient des lapins/des papillons/des vaches… etc… recommencez autant de fois que souhaité.
11894618_1020704974628577_4602213274583965279_oLe grand-petit saut : demandez à vos enfants de faire les plus petits sauts possibles, encouragez-les à faire vraiment tout petit, puis très grands, et ensuite à nouveau de tous petits, puis tourner sur soi, puis de nouveau des grands sauts… etc. enchaîné à un rythme rapide, c’est très rigolo et vous aurez de jolis rires spontanés.

N’hésitez pas à les encourager plus que d’habitude, et à être le plus enjoué possible afin de leur montrer qu’ils ne font pas une bêtise et que vous êtes avec eux ! On veut que vos enfants se lâchent !

ASTUCE TECHNIQUE : les enfants bougent très vite, veillez donc à avoir plein de lumière, et votre appareil sur mode sport ou minimum à 1/250eme pour ceux qui sont déjà du côté manuel de la force.

3 : FAIRE ATTENTION À LA LUMIÈRE 

Une bonne photo, c’est avant tout une bonne lumière. Voici quelques idées toutes simples pour en tirer parti. Pas de bla-bla technique ici, mais de la pratique.

11952944_1014976221868119_5146934026412663305_oQuand il fait grand soleil, on se met à l’ombre. Pas l’ombre d’un petit arbre, sinon les taches de lumière vont vous rendre la vie compliquée et gâcher grand nombre de vos photos, mais l’ombre d’une forêt, d’un très gros arbre ou d’une maison peut parfaitement faire l’affaire.
Une fois que vous êtes bien à l’ombre, n’oubliez pas d’être attentif à ce que vos enfants aient le visage tourné vers la lumière puisque c’est ce que l’on veut mettre en valeur. (Mais pas directement vers le soleil… ça pique sinon.)

D’une manière générale, je vous inviterai à privilégier le moment de la journée que nous, photographes, aimons particulièrement et qui se situe entre 1 h et 1 h 30  avant le coucher du soleil. On appelle cette période “Golden Hour” en raison des couleurs dorées et chaudes de la fin de la journée.

Petite exemple de contre jour en Golden Hour.Golden Hour : c’est le meilleur moment de la journée certes, mais pas nécessairement pour vos enfants, car elle est soit proche du goûter en hiver, ou proche du repas du soir en été. (Cf. part. 1) C’est donc important de l’anticiper, afin de ne pas  “punir” vos enfants par un diner express pris dans le stress. Rappelez-vous, on souhaite que les enfants apprécient l’expérience photo, pas qu’ils soient punis d’une façon ou d’une autre à cause d’une séance que vous, adultes, avez mal programmée.
En dehors de toutes ces considérations parentales, c’est à ce moment que la lumière du soleil est la plus flatteuse. Ce que j’aime personnellement, c’est quand les enfants ont la lumière dans le dos (en contre-jour donc). Ainsi, nous avons le soleil qui fait de jolis rayons et les enfants qui s’amusent en premier plan.

Techniquement vous allez peut-être devoir faire quelques petits ajustements, mais rien de bien méchant, notamment surexposer un petit peu.

Extrait du shooting pour la collection Barcarole.Il pleut : ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas faire de chouettes photos, même à l’intérieur. Assurez-vous d’être proches d’une grande fenêtre. Pourquoi ne pas installer un petit tabouret face à cette fenêtre, et demander à votre petit de compter les gouttes de pluie sur la vitre ? Ainsi, il regardera dans la bonne direction pour la lumière en plus d’avoir une jolie photo pleine de poésie. Sinon, vous pouvez faire comme sur la photo ci-contre, c’est-à-dire les placer à 45° de la fenêtre, ce qui donne cette lumière de profil plutôt flatteuse à mon goût.
Si vous n’êtes pas contre laver les vitres après, vous pouvez même dessiner dessus avec de la buée… c’est très mignon et c’est un jeu que les enfants adorent.
Autre idée : pourquoi ne pas déplacer la table de la cuisine vers la fenêtre et faire un atelier pâtisserie ? Assurez-vous bien sûr que vous n’êtes pas entre la fenêtre et votre enfant pour prendre les photos… sinon et bien… il n’y a plus de lumière puisque vous êtes devant. ! ha ha.

Daniel Bourdenet Photographe Famille Lyon Kat 34: SE METTRE À LA HAUTEUR DES ENFANTS, cela a plusieurs avantages. Le premier est que vous plongez dans leur monde avec “leurs yeux”, tout devient alors plus dynamique et rythmé.
De plus, vous leur montrez que vous êtes à leur niveau et que vous n’êtes pas là en figure d’autorité, mais en partenaire de jeu.
L’avantage pour vous c’est que vous ferez votre gymnastique quotidienne :-).

Daniel-Bourdenet-Photographe-seance-photo-famille-LYON_PERDRIEL-0485 : ENCOURAGER ET FÉLICITER
Comme toute activité qui sort un peu de l’ordinaire, vos enfants auront besoin de repères, et qui mieux que vous pour les leurs donner. Ainsi n’hésitez pas à redoubler de compliment quand ce qu’ils font est ce que vous attendiez d’eux. Leur dire que vous êtes fiers d’eux parce qu’ils sont restés sages… mais surtout ne pas dire à des garçons de cet âge là qu’ils sont “teeeeellemeeeent mignoooooooooons” ! Même si vous le pensez très fort, ne le dites pas, vous perdriez ce joli moment très rapidement sinon.
Cependant, vous pouvez leur dire que vous êtes content des photos, n’hésitez pas à leur montrer en direct les images, et même pourquoi pas à leur laisser prendre une ou deux photos de vous ou de son frère/soeur.
Donner des responsabilités, c’est aussi une façon d’encourager, et certains petits y sont très réceptifs.

Daniel-Bourdenet-Photo-Famille-Lyon-LIDIPRIRO-0266 : COMMENT LES FAIRE RESTER SUR PLACE ?
Ils portent enfin tous les trois leurs chemises blanches ou petites robes d’été, ils sont propres, coiffés, tous présent en même temps, et cet état de grâce se produit suffisamment rarement pour faire une petite photo n’est-ce pas ? A peine le dos tourné pour prendre l’appareil photo, le petit a disparu, le grand est sur sa DS, et le moyen a trouvé des gâteaux je ne sais où…
Pour éviter ce cauchemar cette situation parentale constructive, voici les quelques astuces que j’utilise pour les faire rester en place, le tout dans la bonne humeur et les rires.

  1. Splash le doudou : Je demande à votre enfant de me cacher son doudou en s’asseyant dessus pour que ses fesses le couvre en entier. (Oui, fesses + Doudou, ça fait rigoler… on n’a pas tous les jours 5 ans non plus…).
    Bonus -> une fois que j’ai le portrait de l’enfant bien assis sur son doudou, je dis à l’enfant que #nomdudoudou est un peu triste parce qu’il est tout splash et qu’il m’a dit qu’il veut un bisou ou un câlin… et là… bingo, petit câlin tout tendre de votre petit avec son doudou. Cela n’a pas de prix. (Attention, s’il y a plusieurs enfants : chacun son doudou, on ne voudrait pas d’un doudou soit martyrisé par le grand frère !)
  2. Aléatoire : un peu plus dynamique, mais rigolo : (pour cet exemple je vais imaginer que vous avez deux enfants.) Choisissez au sol trois carreaux différents que vous pouvez marquer avec une gommette si vos enfants sont tout petits. Placez vos enfants chacun sur un carreau, (il doit donc vous rester un carreau vide. Vous me suivez jusque-là ?). Dites leur de bien rester sur leur carreau (là quelques photos tant qu’ils sont statiques… clic clac.), puis indiquez leur qu’après avoir compté jusqu’à trois qu’ils devront changer de carreau, n’importe lequel, mais ils ne peuvent pas rester sur celui où ils sont. Soyez dynamique, et comptez rapidement pour qu’ils changent souvent de place. Il est possible qu’ils se “rentrent dedans”, mais souvent cela donne lieu à un câlin du grand pour le petit.
    (Vous pouvez remplacer les carreaux par des petits cailloux dehors, ou autres… soyez imaginatifs.)
  3. daniel-bourdenet-photographe-famille-portrait-de-famille-isle-dabeau-isere-lyon-allanic 11Dans son monde :  pour les enfants <5ans.
    Lui demander de s’installer à un endroit où il est bien et demandez-lui ce qu’il préfère chez son papa, quelle odeur ont les cheveux de sa maman (champignon ? Fromage ? Miel ? bonbon ?), s’il préfère plonger dans la baignoire ou ramper sous la table, si elle est Anna ou Elsa… etc. etc soyez imaginatif. C’est un moment un peu plus tendre et posé, très mignon. S’ils sont plusieurs, vous pouvez adapter ces questions : qu’est ce qu’il préfère chez son frère, quelle odeur ont les cheveux de sa sœur… etc…

Daniel-Bourdenet-Photo-Famille-Lyon-LIDIPRIRO-0157 : ILS NE S’ARRETENT PLUS ?  La séance “part en fleur” parce que vous n’avez pas vu venir le fait que ces jeux les excitaient un peu trop, et c’est l’anarchie ? Et bien, rien ne sert de vous fâcher ou de punir, car rappellez vous, si vous leur dites, “venez on va jouer, courir sauter” et que dès que ça ne va plus dans votre sens vous criez, vous ferrez de l’expérience photo un moment désagréable, et à leur yeux, vous serez un tyran qui crie dès que ça ne va pas dans le sens où il veut.

Donc… plutôt que de vous fâcher, proposez un verre d’eau, un petit gouter pour reprendre des forces… toutes les excuses sont bonnes pour les séparer… y compris prétendre que “oui oui, le petit dernier doit absolument aller faire pipi maintenant tout de suite”.

Daniel-Bourdenet-Photo-Famille-Lyon-LIDIPRIRO-0068 : OUISTITI, C’EST INTERDIT sauf si vous aimez particulièrement le sourire conditionné et édenté d’un enfant de 4 ans ! Donc on se maîtrise et on se retiens sur les “regarde moi et souris” et autres “phrases d’accroches qui ne veulent rien dire”… si vous voulez que votre enfant vous fasse un sourire, et que ce sourire soit celui que vous aimez parce que c’est le sien, le vrai, celui de quand il est heureux… jouez avec lui, faite lui des câlins, dites lui qu’il est beau.
Vous seriez d’ailleurs surpris de ce magnifique regard obtenu lorsqu’une maman dis à sa fille qu’elle est belle… <3

Si vous tenez absolument à dire quelque chose, inventez des mots ensemble genre : -“1,2,3, Scrabeubluht !. Allez, à ton tour maintenant, qu’est-ce qu’on invente comme mot ? Carnuflex ? Oh ! c’est chouette ça, on dirait le nom d’un chocolat !” etc, vous comprenez le principe… 🙂

Le but final de ces 8 astuces est de donner une expérience de la photo pleine de joie, de jeux, et de bonne humeur à vos enfants. Les portrait que vous ferez seront alors ceux de vos enfants tels qu’ils sont, sans avoir l’impression qu’ils ont mangé du ciment.

Et si d’aventure vous en avez marre de ne pas être sur les photos, venez me voir pour une Séance Famille Heureuse. Je vous accueillerai avec plaisir et nous jouerons tous ensemble cette fois-ci !

Voilà, j’espère que ces astuces vont vous aider à faire de belles photos de vos enfants. Je serai ravi de voir ce que ça donne, donc n’hésitez pas à me taguer sur Facebook pour me montrer !

EN BREF :

1/ Choisir un moment propice.
2/ Jouer sans retenue.
3/ Faire attention à sa lumière.
4/ Se baisser pour être à leur hauteur.
5/ Encourager et Féliciter.
6/ Trouver des astuces pour les faire rester en place.
7/ Faire une pause.
8/ Ouistiti, on oublie !

[/et_bloom_locked]

Une question ?